Speed Review Series T.V. (Semaine du 04/04/16)

image

Arrow – Saison 4, Épisode 18, Eleven Fifty-Nine (Avec Spoilers)

Et j’entends siffler le train.. Mais je n’entends plus crier Black Canary.
Un résumé rapide de l’épisode : Darhk is back, rock’n’roll is dead (coucou les fans de Lenny Kravitz, si ça existe encore) et Black Canary … aussi. En prison, Darhk réussit à récupérer son idole avec l’aide de Merlyn et de Andy Diggle, qui trahit la Team Arrow et son propre frère, non sans avoir éveillé les soupçons d’Oliver. Dans le même temps, Ruvé Adams devient maire et propose à Laurel de devenir procureur, poste refusé par Laurel, bien trop attachée à son rôle de Black Canary. Darhk fait s’évader 50 prisonniers, récupère ses pouvoirs et plante une flèche tirée par Oliver dans le corps de Laurel, qui finit par mourir à l’hôpital, dans une scène sur laquelle je vais revenir bien évidemment plus loin.
Concernant les flashbacks, Oliver et Taiana réussissent à enfermer Reiter dans le souterrain duquel ils sont sortis. Reiter, en possession de l’idole, tue deux de ses soldats pendant que le souterrain s’effondre après une explosion de C4.

image

Le résumé est rapide, mais mes impressions sont nombreuses. J’ai enfin l’impression que la série avance. J’en parlais la semaine dernière avec l’épisode 17 et l’intervention de Curtis Holt dans la Team Arrow, qui redonnait un peu de jus à la série. Et cet épisode 18 arrive.
On remarquera évidemment toute la mise en scène de l’épisode autour de Laurel Lance et de ses relations aux autres membres de l’équipe et autres personnages de la série. On assiste à une liste de scènes : Laurel avec Théa, Laurel avec son père, Laurel avec Oliver, scènes toutes plus intéressantes les unes que les autres. On observe une Laurel qui s’interroge sur le poste de procureur offert par Ruvé Adams, mais aussi une Laurel très attachée à son costume de Black Canary. Puis une Laurel dont les relations avec son père ont été tumultueuses pendant 4 saisons, dans une scène qui sert presque de bilan à cette relation, dans un restaurant chinois. Et puis il y a deux scènes qui ressortent particulièrement.

image

La première, dans la prison, au cours de laquelle Damian Darhk plante une flèche dans le ventre de l’héroïne. Évidemment, on sait qu’un personnage doit mourir dans cette saison, avec le teasing on ne peut plus lourd de la scène du cimetière avec Oliver et Barry puis Oliver et Felicity en voiture. Mais personnellement, je n’avais pas envie d’y croire, pas envie de penser que Black Canary allait mourir au moment où je commençais à la trouver moins désagréable et plus intéressante dans l’histoire.
Et il y a cette deuxième scène. Plutôt deux scènes en une, en fait. Mais considérons-les comme un ensemble à part entière. Il y a d’abord Oliver et Laurel, dans la chambre d’hôpital où elle a été emmenée (passons sur le fait que les médecins et infirmiers ont enlevé le costume de Black Canary et découvert qui était sous le masque…), et cette révélation, qui fait écho au flashback précédent. On y voit une photo de Laurel dans les mains d’Oliver. Photo que l’on retrouve dans les mains de Laurel à l’hôpital, avec cette incroyable information : Laurel est toujours amoureuse d’Oliver. Surprise ! Ensuite, les larmes et les cris : Laurel agonise sur son lit alors qu’elle semblait aller plutôt bien, puis l’arrivée du commissaire Lance à l’hôpital au moment de la mort de sa fille. On retrouve, dans le couloir de la chambre de Laurel, deux hommes, Oliver et le commissaire Lance, autrefois aux relations très difficiles, unis dans la même douleur à ce moment.
Je pense vraiment que cet épisode est un des meilleurs réalisés pour l’ensemble de la série. Loin des scènes fausses du « Je t’aime, moi non plus » du Olicity, l’épisode propose enfin une vraie émotion. Sortons donc des fausses relations amoureuses d’Oliver et profitons de la mort d’un personnage si important dans la vie du héros pour changer profondément sa personnalité.

image

Profitons- en pour faire un Oliver à nouveau plus distant, loin de cette image de futur papa poule et aimant que la saison 4 a construite. Finies les relations à deux balles, donnez-nous du vrai héros, sombre, et s’il le faut, tuez aussi Felicity. Faites que le copain de Curtis meure des balles de Ghosts ou de la main de Darhk, pour donner une raison à Curtis d’entrer dans la Team Arrow. Et surtout, évitez les twists du genre « Laurel est morte mais en fait on va la faire revivre par A+B ». Guggenheim a annoncé que ce ne serait pas le cas (« Nous avons déjà fait trop de fausses morts » a-t-il dit en marge de cet épisode 18). Bref : renouvelez l’équipe, renouvelez la série (qui aura une saison 5) et continuez sur la lancée des deux derniers épisodes.

@M_D_M_L

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s