Speed Reviews Series T.V. (Semaine du 10/10/2016)

Impression

Oh eh, cher lecteur, nous revoici pour une nouvelle semaine de reviews. Sache, si tu en est fan, que Legends of Tomorrow a repris ce vendredi, sous les applaudissements déchaînés de … on ne sait pas qui, d’ailleurs. La série a effectué un retour correct en termes d’audiences.

Toujours en ce qui concerne le retour des séries, Supergirl reprend cette semaine sur la CW, après son transfert estival pour la coquette somme de [va chercher sur Internet si ça t’intéresse mais à mon avis Pogba a coûté plus cher à Manchester United que Supergirl à la CW]. Même chose que pour Gotham et Legends of Tomorrow, j’y jetterai un œil à l’occasion et il n’est pas exclu que j’écrive quelque chose sur ces trois séries une fois que je serai à jour. Néanmoins, les échos que j’ai eu de Gotham sont plutôt moyens et ça ne fait pas partie de mes priorités. Bref, nous y voilà : la review de Flash et Arrow pour cette semaine !

Flash – Saison 3, Épisode 2 – Paradox

Flash à Star City ? Eh oui. L’intrigue de l’épisode tourne autour des conséquences du premier épisode et du « Flashpoint » : quels sont les événements qui ont été modifiés par le retour dans le passé de Barry ?

L’épisode commence donc sur un voyage de Barry à Star City, où il rencontre Felicity et discute avec elle des choses qui ont été changées, et parmi elles, des conséquences même pour les proches d’Oliver : Diggle a maintenant un fils qui est plus âgé que Sara ne l’est. Bref, dans l’épisode,Barry doit gérer plusieurs problèmes. La Team Flash est toujours active mais les relations ont évolué entre les personnages. Cisco est très distant suite à un événement qu’il reproche à Barry de ne pas avoir évité. Joe et Iris ne se parlent plus. Barry tente donc de réconcilier tout le monde, mais sans succès. Il fait également face à un nouvel ennemi, Docteur Alchemy, qui veut rendre leurs pouvoirs aux méta-humains qui en possédaient avant Flashpoint. Parmi eux, Edward Clariss a.k.a The Rival, présent dans le premier épisode. Enfin, Barry fait la rencontre de Julian Albert, son « équipier » au travail, mais les relations entre les deux hommes ne sont pas au beau fixe.

Mon avis sur l’épisode ? Eh bien, encore une fois, on trouve un Barry désorienté qui ne trouve rien de mieux que de cacher encore les choses qui se sont passés à ses équipiers. On le voit à nouveau faire les erreurs qu’il commet depuis deux ans, ce qui nous vaut d’ailleurs une scène particulièrement intéressante avec Jay Garrick, où ce dernier révèle à Barry qu’il sait qu’il est le double de son père. Mais globalement, le schéma reste le même : Barry tente de résoudre maladroitement les choses avant de se remettre en cause.

Pour le reste, le rythme de l’épisode est assez intéressant et l’on voit plus Barry dans son quotidien, au travail, notamment pour faire entrer Julian Albert dans l’histoire. Interprété par Tom Felton, ce nouveau personnage est assez mystérieux et je pense que l’on devrait découvrir pas mal de choses sur lui dans les prochains épisodes.

En parlant de prochains épisodes, l’apparition de Alchemy dans la série semble indiquer que l’on va continuer sur le rythme de « un méchant par épisode », dans la mesure où il compte envoyer à Barry un maximum de méta-humains, auxquels il aura rendu leurs pouvoirs. À voir donc, mais Alchemy semble être un personnage assez violent, comme le montre la fin de l’épisode.

Ici encore, je préfère ne pas spoiler sur la fin de l’épisode et les révélations sur les personnages que nous avons l’habitude de côtoyer, mais c’est intéressant de voir que ces personnages devraient évoluer. Par ailleurs, profitez de la relation Barry – Cisco, qui aboutit à une scène très intéressante entre Flash, Alchemy et « Cisco ». La série semble partie pour explorer les capacités de chacun des personnages, et on a hâte de voir ce que cela peut donner.

Arrow – Saison 5, Épisode 2 – The Recruits

Cette semaine, Oliver recrute de nouveaux membres pour sa Team et fait une rencontre pour le moins étrange…Le petit résumé de l’épisode qui va bien : Oliver et Felicity se sont enfin entendus sur la nécessité de reformer une équipe pour assister et aider le Green Arrow dans sa mission. Dans un parallèle plus ou moins subtil avec les flashbacks en Russie, Oliver entraîne ses recrues et tente de les initier au travail en équipe. Tour à tour, Curtis, Evelyn Sharp et René Ramirez (a.k.a Wild Dog) s’en prennent plein la tête mais ne parviennent pas à vaincre Green Arrow, qui préserve son identité secrète devant eux.

En tant que maire, Oliver tente d’attirer des investisseurs pour financer un hôpital mais une série d’attaques contre les investisseurs met à mal son plan. Un nouveau personnage apparaît en ville, « Ragman », dont la particularité est d’être mal habillé. Ou plutôt d’avoir des vêtements à rallonge. Qui lui permettent donc d’attraper et d’étouffer ses ennemis. C’est plutôt la classe absolue.

Il aurait fait fureur à la Paris Fashion Week la semaine dernière. Ce nouveau personnage va commencer à entretenir une relation particulière avec Green Arrow, mais je vous laisse découvrir cela, ainsi que l’origine de ce personnage.

Autres événements de l’épisode, pêle-mêle : un focus sur Diggle et ses activités hors de la Team, un passage sur l’alcoolisme de Quentin Lance et quelques secondes sur le nouveau love interest de Felicity, tandis que la fin de l’épisode montre à nouveau un personnage qui promet d’être coriace pour Oliver…

Je sais, lecteur, que tu meurs d’envie de lire mon avis sur cet épisode. Eh bien, encore une fois, je l’ai trouvé assez rythmé. J’ai particulièrement apprécié l’entrée en scène de ce nouveau personnage, Ragman, pour ce qu’il peut apporter en terme d’intrigues. Il n’est pas seulement un héros qui veut se venger et faire équipe avec Oliver, mais il a aussi une histoire particulière qui vaudra le détour avec Felicity.

En ce qui concerne l’équipe, il me semble qu’on aura, avec Wild Dog, un équivalent de Roy Harper : impulsif, bouillant d’énergie et qu’il faudra canaliser. Mais j’attends de voir encore davantage ces fameuses recrues, pour observer si effectivement elles s’intègrent bien au virage que souhaite visiblement prendre la série. Ce virage, bien amorcé dans le premier épisode, se confirme dans celui-ci : le retour à un héros plus violent, plus sombre est bien réel. Certains regretteront peut-être l’arrivée d’un nouveau « méta-humain » avec Ragman, puisque sans doute trop proche de ce qu’on a vu lors de la saison 4 avec Damian Darhk. Mais globalement, l’épisode est assez encourageant pour la suite.
@M_D_M_L

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s