Speed Reviews Series T.V. (Semaine du 24/10/2016)

Impression

 

Flash – Saison 3, Épisode 4 – The New Rogues



Boum Boum Boum, revoilà Barry Allen et Jesse Quick en action ! Cette semaine, petit épisode avec une intrigue sur un méchant qui ne dure que quelques minutes tandis que l’équipe Flash s’attarde sur l’arrivée d’un nouveau membre.Petit résumé de l’épisode : Barry doit faire face au Maître des Miroirs, un ennemi qui a la capacité de traverser et de se déplacer dans tout objet qui a une surface en verre. Ce méchant est un méta-humain, affecté par l’explosion de l’accélérateur à particules au moment où il discutait avec une vieille connaissance, Captain Cold a.k.a Leonard Snart. Ils faisaient partie d’une équipe de voleurs, avec notamment une équipière elle aussi affectée par l’explosion et dont le fabuleux pouvoir est de pouvoir injecter les effets du Vertigo aux personnes qu’elle regarde dans les yeux. Wouhou. Surprise ou pas surprise, Barry et Jesse, nouvelle membre de l’équipe, parviennent à mettre à terre ce duo maléfique lors de leur deuxième affrontement, le premier ayant tourné à l’avantage du Mirror Master et de Top. En effet, lors de la première bagarre, le maitre des mirroirs parvient à enfermer Barry dans un monde parallèle, d’où il ne sort que grâce à l’aide de AHAHA SPOILERS.Cisco et Wells inventent une machine qui permet de geler les parois dans lesquelles Barry est bloqué, mais c’est un échec. Tandis que Mirror Master attaque Central City, Barry est libéré de sa prison par AHAHA SPOILERS 2, Le Retour. Wells découvre donc que son invention n’a pas fonctionné et quelqu’un a libéré Barry.

Dans le même temps, l’intrigue porte sur l’arrivée d’un nouveau membre dans l’équipe. Wells ayant décidé de rentrer sur Earth-2, il lui faut un successeur. Son idée ? Aller chercher un autre Wells dans le multiverse, ce qui donne des scènes assez drôles (enfin, drôles …) entre les différents Wells des autres mondes, et celui que nous connaissons depuis une saison.Dans l’ensemble, et sans spoiler la fin de l’épisode, on semble avancer un peu sur l’intrigue consacrée à Caitlin. Mais, au bout de 4 épisodes, ça reste toujours aussi laborieux et peu intéressant,notamment au niveau des méchants. Encore une fois, et je me répète chaque semaine, on est sur le système de « un méchant par épisode », qui démonte Barry une première fois avant qu’une révélation soudaine ne permette à nos héros de battre les vilains qui s’en prennent à Central City. Je ne vais pas encore développer sur ce point, mais je trouve dommage de créer une intrigue sur un personnage comme Alchemy et de la laisser de côté pour revenir à un schéma plus classique. Même si la présence d’Alchemy donne aussi du « un vilain par épisode » puisqu’il rend leurs pouvoirs aux vilains de Flashpoint.

On appréciera, ou pas, la relation naissante entre Barry et Jesse, de mentor à élève, mais aussi la relation Jesse – Wally, qui est un peu plus complexe. Les sentiments de chacun sont plutôt bien décrits dans cet épisode, tandis que l’on se concentre aussi sur la déception de Wally de se retrouver sans pouvoirs, alors qu’il a été frappé par la matière noire en même temps que Jesse lors des derniers épisodes de la saison 2.Enfin, l’épisode tourne aussi autour du remplacement de Wells, qui décide de rentrer sur Earth-2. L’arrivée d’un nouveau Wells est certes intéressante parce qu’elle va apporter de la nouveauté (nouveau Wells, nouveau caractère), mais au final, on se retrouve encore sur le même schéma que la saison 2, lorsqu’un Wells apparaît pour sauver Barry : on sent déjà les soucis qui vontse poser de chaque côté pour s’adapter au nouveau Harrison Wells. Et encore une fois, la série ne prend pas de risque en réutilisant des méthodes qui ont fait leurs preuves dans la saison 1 puis la saison 2. C’est dommage : sans nouvelles idées et en réutilisant des schémas peu intéressants (le love interest entre Jesse et Wally, ajouté à la relation horrible entre Barry et Iris, ça fait un peu trop),la série commence à s’épuiser. Et à me fatiguer.

Arrow – Saison 5, Épisode 4 – Penance



« Des fois on n’a pas le choix faut sacrifier des jeunes, c’est le grand qu’a dit. » Cette phrase de Kadoc dans Kaamelott pourrait aussi bien être celle de Felicity dans ce nouvel épisode de Arrow : face à la menace Tobias Church, et en l’absence d’Oliver, Felicity envoie la Team Arrow affronter le grand vilain pas beau de ce début de saison. « Et pourquoi donc qu’il est absent Oliver ? » te dis-tu, cher lecteur. Eh bien tout simplementparce qu’il est parti sauver Diggle des griffes de la prison dans laquelle il est enfermé pour un acte de traîtrise militaire qu’il n’a pas commis. Avec l’aide de Lyla, Oliver s’introduit dans une prison pour secourir Diggle, y parvient, happy end et ils eurent beaucoup d’enfants.L’intrigue principale autour de Church avance au cours de cet épisode, avec notamment une bataille qui se tient entre les vilains et la Team Arrow sans Green Arrow. Ragman, de retour dans l’équipe après avoir pardonné à Felicity d’avoir lâché une ogive nucléaire sur sa ville (il est pas rancunier le mec déjà), parvient à aider les forces de police mais aussi le procureur de la ville à résister à une attaque de Tobias Church. La Team se défend plutôt bien mais perd un de ses membres dans la bagarre. Sans spoiler l’identité de cette personne, il s’agit d’un homme, qui n’est pas noir et qui porte un masque de hockey. L’épisode s’achève sur un début de torture de ce personnage par Church, qui dévoile son côté sadique ici.

Bref, de l’autre côté de la timeline, en Russie, Oliver se fait volontairement emprisonner pour extorquer des informations sur son nouvel adversaire, Konstantin Kovar, et assassine un homme en prison. C’est simple : plus il tue des gens, plus il a la confiance d’Anatoly et de la Bratva.Grosse ambiance en Russie.

Mon avis sur l’épisode : on voit ici l’aboutissement du processus entamé depuis le début de la saison : la Team Arrow semble enfin prête à se mesurer aux ennemis. Et comme dans toute bonneintrigue, il faut des difficultés : Tobias Church en est une et l’équipe se met en difficulté face à ce vilain qui semble bien décidé à en faire voir de toutes les couleurs à la Team.L’intrigue menée autour de Diggle est assez intéressante à suivre même si l’on sait que la mission de sauvetage organisée par Lyla et Oliver va être une réussite. Cependant, j’ai bien aimé le fait de voir Oliver pénétrer par effraction chez Palmer Tech, dans son ancien bâtiment donc, pour voler une machine dont il a besoin pour sa mission : c’est assez proche de ce que l’on peut voir dans les comics, et notamment dans le Rebirth de Green Arrow.

Dans l’ensemble, peu de choses à dire sur cet épisode. Il est relativement convaincant même si, à mon avis, moins bon que les trois premiers. Le retour de Ragman dans la Team à base de « Je te pardonne, Felicity, maintenant on veille l’un sur l’autre » est assez ridicule, tant on se croit revenu à la saison 3. C’est du même niveau que le « Je t’aime, moi non plus » des saisons 3 et 4, entre Felicity et Oliver, niais au possible et pas crédible du tout. Le bonhomme a de quoi étouffer Felicity en deux secondes, elle a tué son père mais non, il la pardonne au titre de « Mon père m’a sauvé pour faire le bien, faisons-le ensemble ». Cela dit, c’est un personnage qui peut vraiment être intéressant pour la Team et pour la série…

@M_D_M_L

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s